Paya Shwedagon à Yangon carnet du Myanmar

Paya Shwedagon à Yangon carnet du Myanmar

YANGON: Visite du SHWEDAGON

Jeudi 07 novembre 2002

Nous avions décidé de « vivre » le Shwedagon et non pas simplement le visiter. Nous sommes donc arrivé en début de matinée et y avons passé la journée.

Entrée sud

Le spectacle est permanent et les informations que nous donnent les moines sont très intéressantes.

C’est l’endroit idéal pour approcher la philosophie bouddhiste et en comprendre la pratique birmane.

Réplique du sanctuaire Mahabodhi de Bodhgaya
Stupa Naungdawgyi
Hti
Porte nord

Pagode entièrement couverte de morceaux de miroir
Salle de prière

Maha Titthadaganda: cloche de 42 tonnes

Plafond incrusté de verre représentant des perroquets
Détails du fronton

Les punks prient aussi!!

Vers midi, nous sommes sortis pour  manger et visiter la Pagode Chaukhtatgyi où, comme les Birmans, nous avons fait la sieste à l’ombre du Bouddha couché.

Plus de 60m de long et 16m de haut

Vers 14h, nous sommes revenus au Shwedagon pour assister au coucher de soleil.

Alors que nous n’en avions presque pas vu de toute le journée, entre 17h30 et 18h, le parvis du Shwedagon a été envahi par les touristes en voyage organisé. Ils mitraillent à tout va. Ils n’ont qu’une demi heures sur place.

La plupart des Birmans ont quitté les lieux à part quelques familles qui ont habillés et maquillés leurs enfants et posent pour les touristes en espérant quelques billets ou gadgets.
Deux moines viennent se réfugier derrière nous afin de plus servir de cible.

A 18 heures, alors que le spectacle du coucher de soleil se termine, le calme et les birmans reviennent.

Nous disons au revoir aux deux moines qui manifestement avaient envie de prolonger nos discussions et partons rapidement à la recherche d’un taxi pour rentrer à l’hôtel.
Profitant de l’absence de concurrence et du lieu fort touristique, le chauffeur nous demande 5000 K pour un trajet qui en coûte habituellement 700 K. Il nous faut négocier longuement pour obtenir un prix acceptable.

Vendredi 08 novembre 2002

Comme nous ne prenons le bus qu’à 13 heures, nous en profitons pour faire une longue grasse matinée et prendre soin de nous. Vers midi, nous voilà parti pour la gare des bus et un long trajet.

 

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.