Réflexions sur le Bouddhisme birman

Réflexions sur le Bouddhisme birman

SOE et THU n’existent pas.

Ils sont, en fait, une compilation de toutes les personnes que nous avons rencontrées et avec qui nous avons discuté, passé du temps, partagé des repas.

Bien sûr, il y avait des moines, de tout âges, et des conducteurs de trishaw mais aussi des guides improvisés, des étudiants désirant améliorer leur anglais, des vendeurs, des conducteurs et de simples passants.

Notre seul regret est de ne pas avoir pu discuter avec un militaire (la troisième composante de la société birmane). Mais ils sont tellement discrets….  A part à la télévision, on n’en voit presque pas.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.