Le vol de Bali vers Flores, Indonesie

Le vol de Bali vers Flores, Indonesie

Mercredi 11 et Jeudi 12 octobre 2006

Le vol KLM à destination de Singapour s’est bien passé, aux standards de qualité batave (pas de TV, pas de film au choix, pas de jeux).
En cours de soirée, alors que je dormais à côté de Danièle qui lisait, le steward est venu éteindre d’autorité sa lampe alors qu’à trois heures du matin, ils ont réveillé tout l’avion pour distribuer des Noodle soup ou des crèmes glacées. Incompréhensible. Les hollandais me seront toujours mystérieux.

C’est enfin après 23 heures de voyage (Maison + Hôtel) que nous nous installons au Berlian Hôtel dans Poppies Gang à Kuta Bali.
Avec le décalage horaire, il est 20h30 (14h30 en Europe) et décidons de faire un tour en ville. Les grand classiques n’ont pas changés et quelques boutiques et restaurants se sont un peu modernisés. On trouve même des magasins – épiceries ouverts 24h/24.

Mais ce qui nous étonne le plus, ce sont les gens qui fréquentent ces lieux. Fini les baroudeurs ou les surfeurs buvant de la bière jusque toutes les heures en écoutant de la bonne musique. Il ne semble y avoir que des gamins et gamines buvant du coca et allant se coucher tôt. Kuta est maintenant devenue une destination du tourisme de masse mais des quartiers comme les Poppies Gang restent sympa et agréable.

Les agences de Kuta ne proposent plus de ballades dans les rizières, de treks sur les volcans, de danses ou de repas traditionnels mais du saut à l’élastique, du rafting ou un parc à éléphants alors qu’il n’y a jamais eu d’éléphants à Bali.
Le public change, chacun vit son aventure comme il l’entend mais nous décidons de ne pas nous éterniser à Bali.

Vendredi 13 octobre 2006

La nuit a été pénible, je n’ai dormi que de minuit à 3h et de 6h à 8h. Le décalage horaire est difficile à encaisser.
Ce matin, nous partons à la recherche de billets d’avion pour Flores.
Nos démarches de la veille pour trouver une liaison en bateau ont été difficiles. Les agences ne semblent pas bien informées ou promettent n’importe quoi. De plus, le trajet ne correspond pas à notre timing et nous voulons assurer notre retour vers Bali pour prendre notre vol international de retour.

Nous passons donc à l’aéroport où nous nous adressons chez Merpati. Les vols pour Maumere sont complets jusqu’au 16 et ils disent ne pas assurer de vol vers Labuanbajo.
Nous nous adressons à Indonesian Airline Transportation (IAT) qui assure un vol quotidien vers Labuanbajo et réservons notre vol aller pour le lendemain. De retour chez Merpati, nous réservons notre vol de retour à Bali pour le 29 Octobre, au départ de Maumere.
Nous faisons la connaissance de Viviane qui nous confirme que Merpati assure une liaison vers Labuanbajo !!!! C’est à n’y rien comprendre.

A notre retour de l’aéroport, nous traînons un peu sur la plage et dans Poppies gang, buvons un verre, envoyons un mail et rentrons à l’hôtel nous mettre à l’ombre. Il fait étouffant. Nous nous installons sur la terrasse pour lire un peu mais sommes terrassés par le sommeil. Impossible de résister. Je m’endors sur la terrasse et Danièle s’étend sur le lit.

Vers 4h, nous changeons de l’argent et faisons quelques achats de première nécessité (papier toilette) et flânons sur la plage jusqu’au coucher du soleil non sans avoir acheté nos traditionnelles Bintang et chips.
Demain, nous partons à 8h30, lever à 7h30 le temps de boucler les sacs.
Nous allons nous coucher tôt, d’autant plus que la fatigue commence à s’accumuler. J’éteins à 10h, complètement crevé mais me réveille déjà à minuit. Je ne me rendormirai qu’à 4h. Deuxième nuit à 5h de sommeil, ça valait bien la peine de dormir 7h30 dans l’avion.

Samedi 14 octobre 2006

Pas de problèmes, le taxi que nous avions réservé est là, l’avion n’a que 20 min de retard et le vol est sans encombres.
Le vol est même assez agréable. Nous survolons une multitude de petites îles qui vues du ciel semblent paradisiaques avec leur plage de sable blanc et leur lagon mais semblent aussi très sèches et, donc, invivables.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.