Carnet de Wodong Maumere, Flores Indonesie

Carnet de Wodong Maumere, Flores Indonesie

Le 25 octobre 2007

Ce matin, nous repartons vers Maumere et plus particulièrement Wodong à 28km à l’est de Maumere. Cette région est renommée pour ces « Jardins de la mer », malheureusement fort abîmés depuis le tsunami de 1992.
Moni n’étant pas assez grand pour avoir sa propre gare des bus et le constituant pas un point de départ ou un terminus de lignes régulières, nous nous installons au bord de la route vers 8h dans l’espoir d’arrêter un bus parti vers 6h de Ende à destination de Maumere ou Larentuka.
Un quart d’heure plus tard, nous embarquons dans un bus pour Larentuka qui nous déposera directement à Wodong sans passer à Maumere. Le bus est plein et Danièle hésite. Mais, en Indonésie, on ne laisse personne au bord de la route. Danièle s’assied donc à l’arrière sur un sac de riz et moi, à l’avant, dos à la route, sur la boite de vitesse où j’ai eu très chaud aux fesses. Pour un bus de 25 places, on s’est retrouvé à plus de 40. C’est ça aussi l’Indonésie.

Après 3h30 d’une route toujours aussi sinueuse, le bus nous dépose en pleine campagne et pourtant nous sommes bien à Wodong : une cinquantaine de maisons au bord de la route et, quant même, deux épiceries et une église et où il n’y a de l’électricité que la nuit.

Le plus correct est le Wodong Beach Cottage où nous installons. L’Ankermi, donc nous avions vu la publicité à Moni et où tous les chauffeurs de bus veulent vous conduire (tiens pourquoi ?) et le Pondock Wisata sont vraiment lugubres et sals.

L’absence d’eau courante (elle nous est fournie en fûts) et d’électricité est largement compensée par l’accueil de toute la famille et, en plus, les petites lampes à pétrole sont tellement plus sympathiques que le chahut d’un générateur.

Ciska est une excellente cuisinière et une hôtesse attentive. Elle nous régale de ses plats de poissons délicieux et superbement présentés. Elle nous offre l’arak. Les petits déjeuner sont différents tous les jours et parfois un peu surprenants : pains à l’ail ! Elle téléphone pour nous reconfirmer les vols à destination de Denpasar.

Les chambres sont impeccables et propres. Le mandi est régulièrement approvisionné en eau douce.
L’ambiance de hôtel est très familiale et c’est l’endroit idéal pour se reposer et être aux petits soins.

Ce matin alors que Danièle dort encore, je traîne sur la plage où les enfants de la maison viennent jouer et se baigner, Je leur apprend à faire des ricochets sur l’eau avec des cailloux. Je leur construis un bateau avec du bambou, du bois et de la ficelle récupérés sur la plage.

Le frère de Kristo grimpe au cocotiers pour nous faire goûter la jeune noix de coco.

Kristo (Kristofilius) nous emmènent voir les quelques curiosités de la région : grottes, chutes d’eau.

Vu le manque d’animation extérieure, nous passons nos soirée à faire connaissance de nos hôtes, nous apprenons à Kristo à faire des sudokus, nous jouons aux dés, nous discutons.

Le 28 octobre 2007

Nous longeons la côte pour trouver un point de vue sur le coucher de soleil, c’est ainsi que nous trouverons le Sunset Beach Cottage de Waiteige où nous prenons l’apéro.

Nous continuons vers l’ouest encore quelques centaines de mètres pour assister au coucher de soleil.

Alors que le ciel continue à flamboyer, nous sommes obligés de partir car le retour est impossible par la plage pour cause de marée haute et d’obscurité et le retour par la route est très long et avec les phares des rares véhicules comme seul éclairage.

Le 29 octobre 2007

Nous profitons de la plage une dernière fois.
Ciska nous a réservé un bémo pour nous conduire directement à l’aéroport sans passer par le terminal bémo de Maumere.
Nous offrons à Kristo et … un livre de sudokus, le jeu de dés, notre masque et tuba. Danièle soigne le papy de la famille qui s’est coupé avec une machette et se soignait à la feuille de papayers. Nous lui laissons des compresses et notre pommade désinfectante.

C’est avec émotion que nous quittons cette sympathique famille.

Le vol de retour vers Bali se fait sans encombres.
Nous nous installons à Kuta, Poppies Gang, au La Walon Bungalows: une très grande chambre, salle de bain avec WC, eau chaude, électricité, belle terrasse, piscine : Whoaaa, c’est quand même bien un peu de luxe.
Nous allons manger en face du La Walon et y retrouvons les hollandais rencontrés à Moni qui faisait le même tour que nous mais en sens inverse.
Après le repas, nous discutons un peu et allons nous coucher à presque minuit, un record durant ce voyage.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.