Santo Domingo Saint Domingue et ses environs

Santo Domingo Saint Domingue et ses environs

Comme je n’avais rien préparé avant de partir et qu’il était quasiment impossible d’obtenir des informations à l’hôtel, j’ai du me résoudre à prendre une excursion organisée pour Santo Domingo. La visite comprenait un tour de la ville,  la cathédrale, le parc  et le Phare commémoratif de Columbus, l’aquarium et la grotte Tres Ojos – Trois Yeux.

Santo Domingo (aussi appelée Saint-Domingue) , capitale de la  République Dominicaine, est le plus vieux peuplement des Amériques habité sans discontinuité, et fut le premier siège du pouvoir espagnol  en Amérique.

La ville fut fondée en  1496 sous le nom de Santo Domingo de Guzmán par Bartolomé Colón, frère cadet de  Christophe Colomb et s’est rapidement développée avec la construction de la citadelle (la Fortaleza Ozama), l’hôpital (l’hôpital de San Nicolás de Bari), la  cathédrale (la cathédrale de Santo Domingo) et le monastère (le Monasterio de San Francisco)  et de la plus vieille université du Nouveau Monde, baptisée Santo Tomás de Aquino  (Saint Thomas d’Aquin).

La ville fut pillée par le  corsaire anglais Francis Drake en 1586 et fut presque entièrement détruite par un ouragan en  1930. Elle fut reconstruite et renommée Ciudad Trujillo en l’honneur du dictateur  Rafael Trujillo et ne retrouva son nom originel  que juste après l’assassinat de ce dernier en  1961.

La visite de la vieille ville n’a rien de palpitant:

  • l’Alcaza de Colon et son petit musée, assez pauvre en vérité,

  • la Calle de las Damas (rue des dames),  voie de communication principale de la vieille ville, est garnie de nombreux sites historiques,

  • la place « Christophe Colomb »,
  • la cathédrale de Santa Maria de Menor, inaugurée 1542 et lieu où a transité la supposée dépouille de Christophe Colomb,

  • La visite d’ « ateliers » de fabrication de cigares qui ressemblent plus à des magasins de souvenir qu’à des ateliers,
  • le Phare commémoratif de Columbus – construit en 1992 pour célébrer son 500ème anniversaire du nouveau monde,  n’a aucun intérêt,
  • Tres Ojos de Agua , trois  grottes remplies d’eau de mer avec quelques beaux reflets: sans intérêt,
  • l’Aquarium National, très triste et plutôt démoralisant de voir ces superbes poissons conservés dans d’aussi mauvaises conditions. Le seul intérêt de cette halte consiste dans la beauté de la côte à cet endroit.

Tout ça, sans oublier les traditionnels clichés: les cigares, les vieilles voitures et … la salsa.

La conclusion de cette visite est qu’outre le souvenir de son rôle historique, il n’y a rien d’exceptionnel à voir à Santo Domingo.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.