Carnet de voyage de Melaka – Malacca en Malaisie

Carnet de voyage de Melaka – Malacca en Malaisie

Le 25 mars: visite de Malacca

Mon intention première était de louer et de visiter Malacca par mes propres moyen mais voyant la densité de la circulation à KL et craignant de rouler à gauche, j’ai opté pour une excursion d’une journée (je n’étais pas très téméraire lors de ce premier voyage asiatique).
Nous ne sommes heureusement que 4 à participer à cette excursion, ce qui nous laisse suffisamment de liberté pour organiser notre visite et son timing.

Située à 150 km au sud de Kuala Lumpur, Malacca est principalement commue pour son importance historique.
Ville stratégique, elle ferme le détroit du même nom, et ville commercial, elle est le principal passage entre l’extrême orient et l’occident médiéval, Malacca a fait l’objet de toutes le convoitises. En près de 3 siècles et demi, la ville a été chinoise, portugaise, hollandaise, anglaise et japonaise.

Ces occupations successives ont laissés des traces encore visibles dans la ville.

Mémorial de l’Indépendance
Maison malaise typique

L’Immense cimetière de Bukit China est contemporain à l’époque Ming. Certains monuments sont des chefs-d’oeuvre, mais l’ensemble est à l’abandon.

Porte de Santiago, seul témoin de la célèbre forteresse portugaise 1512 ; détruite par les Anglais sauf cette porte, sauvée par un amateur d’art, sir Stamford Raffles.
Par contre, la tombe est hollandaise.

La tour de l’horloge
Christ Church
Stadhuys

Vestiges hollandais

Saint Peter Church (1710), Eglise hollandaise comme son style ne l’indique pas.
Il s’agit de la plus ancienne église catholique de Malaisie.

La Mosquée Kampong Kling est, à l’image de Melaka, un mélange de styles: chapiteaux de colonnes corinthiennes (Portugais), minaret au profil de pagode, toit d’inspiration hindoue à 3 étages.

Le temple Cheng Hoon Teng (Chinatown)(1650) est le + ancien sanctuaire chinois de Malaisie. Il satisfait aux 3 grandes religions (Taoisme, Confucianisme, Bouddhisme)et est très riche en décors et boiseries, tuiles faîtières et personnages.

Temple Poh San Teng, 1795
Le détroit de Malacca
Marchand d’objets de culte

Cette journée intéressante était malheureusement trop courte. Il aurait fallu passer deux ou trois jours pour bien s’imprégner de l’ambiance de la ville et de la région mais je fais avec le temps dont je dispose.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.