Rajasthan, Inde

Rajasthan, Inde

INDE du Nord et  RAJASTHAN

En attendant la mise en ligne de notre carnet de voyage (très mouvementé), vous trouverez ci-dessous les photos de notre périple en suivant notre itinéraire. Si vous désirez quelques conseils, n’hésitez pas à nous envoyer un mail avec vos questions.

Varanasi (anciennement Bénarès) est l’une des sept villes saintes de l’hindouisme. La ville, baignée par le Gange, est bordée par une centaine de ghats, lieux de bains rituels des hindous ou de crémation des morts. Le « fleuve sacré », les ghats, et la vieille ville « Gali » avec ses nombreux temples donnent à Varanasi son atmosphère unique au monde, où vie et mort se côtoient à chaque coin de rues.

Ancienne capitale de la dynastie Chandela (9ème-11ème siècle), Khajuraho présente le plus bel ensemble de temples médiévaux de l’Inde centrale illustrant le panthéon hindou, de gracieuses figures féminines ainsi que de nombreuses sculptures érotiques.

Ville située au bord de la Yamuna, Agra fut fondée en 1565 par Akbar dont il fit sa capitale. Les principaux centres d’intérêt de Agra sont : le Fort Rouge construit par Akbar comme un fort militaire et transformé en palais par l’empereur Shah Jahan; le Taj Mahal, splendide mausolée de marbre blanc construit par Shah Jahan au milieu du 17e siècle en hommage à son épouse Mumtaz Mahal; et le tombeau d’Itmal-ud-daulah.

Fatehpur Sikri (Cité de la Victoire), aujourd’hui ville fantôme, était en 1569 la résidence principale et la capitale de l’empereur moghol Akbar. En 1585, à cause du manque d’eau, Akbar abandonna les lieux et n’y revint jamais. C’est grâce à cet abandon qu’elle ne fut pas détruite au cours des multiples guerres mogholes et a pu devenir une cité-musée.

Jaipur, capitale du Rajasthan, est surnommée la « ville rose » depuis 1876, quand les murs et les portes d’enceinte ont été peints en rose en à l’occasion de la visite du Prince de Galles. Jaipur, la « cité de Jai » porte le nom de son fondateur, le prince astronome Maharadja Jai Singh II qui fit dessiner et construire la ville en 1727. Le nom est mythique, le lieu célèbre et fait référence aux fastes des maharadjahs, leurs palais somptueux, et à tout l’exotisme rattaché à l’iconographie du Rajasthan. Amber, perché sur une colline dominant des lacs artificiels, a été la capitale des maharadjahs rajpouts Kachwaha depuis le XIIe siècle, jusqu’à son remplacement par Jaipur en 1737.

Pushkar, la seule ville indienne où l’on honore Brahma, est surtout connue pour son pèlerinage et sa foire aux chameaux. Des milliers de pèlerins venus de tout le Rajasthan envahissent les ghâts pour s’immerger dans le lac sacré. La fête religieuse fait ensuite place à une immense foire aux chameaux, courses et des concours divers et une fête foraine.

Udaipur, la cité de l’Aurore, est située au bord du lac artificiel Pichola. La ville fut entourée de fortifications et de fossés en 1568 par le Maharadja Udai Singh fondateur de la cité. Le City Palace ou Palais du Maharadja est le plus vaste ensemble de marbre et de granit du Rajasthan et fut l’oeuvre de Udai Singh et de ses successeurs qui ajoutèrent de nouvelles ailes à l’édifice. Le Palais de Jag Nivas, construit au 18ème siècle sur une île du lac Pichola, était un palais d’été pour les souverains et est devenu un hôtel de luxe aujourd’hui. Le Fort du Tigre dominant la plaine d’Udaipur était également utilisée comme résidence d’été. De nombreuses havelis peuvent être visitée et rivalisent de beauté.

Le temple de Chaumukha de Ranakpur, perdu dans les monts Aravali, est le plus vaste temple Jaïn d’Inde. Le temple est dédié à Adinatha, le premier « tirthankara » (maitre) Jain. Construit au 15ème siècle, l’architecture du temple est très complexe et comprend 29 chapelles et mandapas soutenue par plus de 1400 colonnes différemment sculptées sur près de 1500 m². C’est un lieu où l’ambiance mystique s’associe à l’esthétisme pour créer un site unique.

Jodhpur, la ville bleue, fut fondée en 1485 par Rao Jodha. La ville est dominée par Fort de Mehrangarh (16ème siècle) qui, au-delà des remparts, renferme les appartements princiers dont beaucoup de pièces sont encore richement décorées. Le Jaswant Thada est un cénotaphe de marbre blanc, construit en 1899 à la mémoire du maharadja Jaswant Singh. Le Umaid Bhavan Palace, aujourd’hui reconverti en hôtel de luxe, fut le palais du dernier maharadja Umaid Singh. Sa construction dura de 1929 à 1942 et fut entreprise par le prince pour donner du travail à des milliers de ses sujets.

La citadelle de Jaisalmer, phare au milieu du désert de Thar, fut bâtie en 1156 au sommet de la colline de Trikuta. Son mur d’enceinte est constitué de 99 bastions (ajoutés au 17ème siècle) et entoure la vieille ville où furent édifiées, parmi les échoppes de commerçants et d’artisans, de magnifiques havelis. La situation géographique de Jaisalmer permettait à la ville de contrôler les principales routes de commerce vers l’Arabie et l’Afrique du Nord. Le lac-réservoir d’Amarsar, situé un peu en dehors de la ville fortifiée apporte un peu de fraîcheur au désert et offre de magnifiques couchers de soleil.

La cité de Bikaner fut fondée en 1488 par Bika, fils de Rao Jodha le fondateur de Jodhpur. Le fort JUNAGARH fut construit entre 1589 et 1594 par le Raja Rai Singh. Il dispose d’un rempart de 986 m de long fortifié par 37 bastions. Contrairement à la plupart des forteresses rajpoutes le Junagarh ne fut pas construit sur une colline mais dans la plaine. Le Temple Karni Mata de Deshnoke est un temple fameux où vivent en liberté plusieurs centaines de rats sacrés.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.