Venise, les quartiers de Dorsoduro et Santa Croce

Venise, les quartiers de Dorsoduro et Santa Croce

Santa Croce

Ce lundi, nous avons rendez-vous à 11h pour effectuer la visite guidée « les itinéraires secrets du Palais des Doges » et entre-temps nous décidons de faire une ballade dans Dorsoduro et Santa Croce pour visiter l’Eglise des Frères Minoritaires (Frari) et la Scuola Grande di San Rocco,  avant de rejoindre la Place Saint Marc via le Ponte Rialto.

Atelier de construction et de réparations de gondoles Le Squero et l’église
San Trovaso

Basilique Santa Maria dei Frari

Le doge Jacopo Tiepolo aide les franciscains (1236) à construire Santa Maria Gloriosa, plus couramment appelée église des Frari. Elle sera démolie au début du 15e siècle pour laisser place à la basilique actuelle, qui deviendra l’une des plus grandes églises de Venise. Le campanile est l’un des plus élevé de Venise mais ne se visite pas. L’intérieur est magnifique et présente, entre autres :

la superbe « Assomption » et rétable de Ca’ Pesaro, du Titien (1518),

un triptyque de Giovanni Bellini, une statue en marbre de Saint Jean-Baptiste, par Sansovino et une en bois, par Donatello, le monument funéraire du Titien (mort de la peste à Venise en 1576), le triptyque de San Marco de Bartolomeo Vivarini (1474), Le Choeur (1468), chef d’oeuvre de la famille Cozzi de Vicenza, compte 124 stalles de bois sculpté, dont 50 sur le gradin supérieur,

Le monument au Doge Giovanni Pesaro montrant ceux qui ont « fait » la richesse de Venise : les esclaves, le monument funéraire de Canova (mort à Venise en 1822)

En sortant de la basilique, nous poursuivons vers la Scuola Grande di San Rocco qui est fermée pour cause de travaux. Des déménageurs sont d’ailleurs en train de vider le musée.

De là, nous voulons rejoindre la place Saint Marc via le Rialto mais nous nous sommes égarés dans les ruelles de Santa Croce. C’est finalement un Vénitien, très aimable, qui nous a emmené jusqu’au Rialto.

Nous sommes finalement arrivé avec un peu d’avance pour la visite.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.